Mélilot

 

melilot shutterstock_142198042 Melilotus officinalis, Famille des Fabacées ou Papilionacées
Origine : Europe et Asie tempérée
Partie utilisée : les sommités fleuries


Histo
rique :

Le mélilot est une plante bisannuelle des terrains calcaires ou légèrement salés, à racines fibreuses et blanches. Les tiges, de 0,5 à 1 mètre, portent des feuilles trifoliées. Les fleurs, jaunes, odorantes, visibles de mai à septembre, sont réunies en grappes allongées. Les fruits sont des gousses contenant des graines. Commun en Europe et en Asie tempérée, le mélilot pousse dans des endroits secs et pauvres et jusqu’à 2200 mètres d’altitude.

L’origine étymologique du Mélilot provient du grec méli, “miel”, et lôtos, ‘’lotus’’, mêlilôtos ‘’fleurs à miel’’ très recherché par les abeilles. Son agréable odeur de coumarine commune aux Trigonelles ou aux Mélilots a induit une confusion dans l’utilisation thérapeutique chez Théophraste, Dioscoride et Galien. Seule la connaissance plus précise des effets de la coumarine et de son mode d’extraction a permis de réconcilier les opinions très divergentes tout au long de l’histoire.

Sous son nom scientifique, c’est le Mélilot officinal, mais on l’appelle aussi mélilot jaune, petit-trèfle jaune, couronne royale, luzerne bâtarde, trèfle des mouches, herbe aux puces. Elle est Sweet clover dans les pays anglophones Echter Steinklee ou Honigklee en Allemagne, Honingklaver en Flandre et Hollande, Meliloto en Italie, Trébol de olor en Espagne.

Cette plante herbacée à fleurs jaunes de la famille des Fabacées (Légumineuses) sous-famille des Faboideae, tribu des Trifolieae. Elle présente un intérêt en apiculture comme plante mellifère, en agriculture comme plante fourragère, et peut aussi constituer un bon engrais vert, d’où son utilisation en agriculture biologique.

C’est une plante médicinale dont les sommités fleuries sont employées notamment pour leurs propriétés anti-inflammatoires et protectrices du système vasculaire et leur puissante action lymphokinétique.

Propriétés :

– lymphokinétiques
Le mélilot possède un triple effet myotrope sur le lymphatique, la veine et le capillaire avec augmentation du tonus des vaisseaux. 1

Le mélilot :

– Stimule la pompe lymphatique (augmente la fréquence des contractions, augmente la force des contractions, diminue le seuil d’excitabilité),
– Augmente le débit lymphatique,
– Augmente l’efficacité des contractions lymphatiques,
– Augmente l’activité vasculaire lymphatique

1 CASLEY-SMITH J. R Benzo-pyrones in thetreatment of lymphoedema. International angiology, 1999, 18(1): 31-41

A noter que les études réalisées in-vitro ou chez l’animal ne sont pas extrapolables à l’homme. Néanmoins, elles permettent de conforter 
l’usage traditionnel reconnu des plantes.