Le glossaire de la Phytothérapie

A

ALCALOÏDES : Composés azotés de structure + ou – complexe et présentant des propriétés marquées à des doses le plus souvent très faibles. La plupart d’entre eux confèrent aux végétaux qui les renferment une certaine toxicité : les plantes utilisées en phytothérapie ne sont généralement pas des plantes à alcaloïdes

ANTHELMINTHIQUE (= VERMIFUGE) : Qui élimine les parasites intestinaux ; 

ANTIDIARRHÉIQUE : Qui diminue les contractions de l’intestin, et la fréquence et la liquidité des selles ; Plantes à tanins 

ANTISPASMODIQUE : Qui diminue les spasmes, contractures, crampes et convulsions (digestifs, intestinaux, ou musculaires) ; 

ANXIOLYTIQUE : Qui apaise l’anxiété ou l’angoisse ; 

ASTRINGENT : Qui resserre les pores de la peau ou des muqueuses ; Plantes à tanins

AUTRES HETEROSIDES : anthracénosides (propriétés laxatives) ; dérivés coumariniques ; saponosides (moussent au contact de l’eau) ; iridoïdes (substances amères) ; arbutoside ; hétérosides soufrés 


B

BÉCHIQUE : Qui guérit la toux, en parlant d’un remède. Espèces pectorales (mucilages) ; 

BOTANIQUE : Etude de la plante (identification)


C

CARDIOTONIQUE : Qui ralentit et régularise le rythme cardiaque ;

CARMINATIF : Qui a la propriété d’éliminer les gaz intestinaux ; 

CHIMIE : Etude des principes actifs de la plante (structure)

CHOLAGOGUE : Qui favorise l’élimination de la bile ; 

CHOLÉRÉTIQUE : Qui augmente la sécrétion biliaire ; 

COMPOSES POLYPHENOLIQUES : flavonoïdes (pigments jaunes) ; anthocyanosides (pigments rouges) ; tanins galliques et catéchiques ; acides phénols (constituants très répandus dans les végétaux)

CONSTITUANTS A EFFET THÉRAPEUTIQUE : Substances ou groupes de substances chimiquement définis et dont la contribution à l’effet thérapeutique est connue


D

DÉPURATIF (= DRAINEUR) : Qui a la propriété d’éliminer les déchets de l’organisme (voie urinaire ou digestive) ; 

DIURÉTIQUE : Qui favorise l’élimination rénale et provoque l’augmentation du volume urinaire ; 


E

EMMÉNAGOGUE : Qui favorise l’apparition des règles ; 

ÉMOLLIENT : Contraire d’astringent : qui relâche (adoucit) les pores de la peau et des muqueuses

EXPECTORANT : Qui favorise l’élimination des sécrétions bronchiques ; 


F

FÉBRIFUGE : Qui diminue la fièvre ; 


G

GALENIQUE : Une forme galénique, du nom de Claude Galien, désigne la forme individuelle sous laquelle sont mis les principes actifs et les excipients (matières inactives). Elle correspond à l’aspect physique final du produit tel qu’il sera utilisé : comprimés, gélules, extraits fluides, sachets, solutions buvables, suspensions injectables, etc.


H

HÉMOSTATIQUE : Qui arrête l’écoulement sanguin ; 

HUILES ESSENTIELLES : Substances odorantes volatiles des végétaux, obtenues principalement par extraction (distillation à la vapeur d’eau). Une huile essentielle est un mélange de nombreux composés, avec souvent un ou plusieurs constituants majoritaires à aspect odorant particulier de l’huile essentielle

HYPOTENSEUR : Qui fait baisser la tension artérielle ; 


L

LAXATIF : Qui augmente le transit intestinal : mucilages  / anthracéniques 


P

PHARMACOGNOSIE : Littéralement : connaissance des médicaments (à l’origine, de nombreux médicaments étaient d’origine végétale). C’est la classification chimique des principes actifs basée sur la connaissance des végétaux ou de substances d’origine végétale utilisés en thérapeutique :
– identification des végétaux utilisés
– analyse de la composition chimique des différents organes de plantes, selon des normes établies (Pharmacopées et autres ouvrages)

PHARMACOLOGIE : Etude des propriétés biologiques (utilisations thérapeutiques)

PHARMACOPEES : Ouvrages édités par les organismes de santé et qui contiennent les renseignements relatifs aux substances médicamenteuses de toutes origines : les plantes médicinales y sont bien sûr représentées. Certaines de ces plantes font l’objet d’une monographie, c. à d. de données concernant l’identification et l’analyse de la plante, permettant ainsi de s’assurer de l’identité botanique et chimique du végétal

PHYTOTHÉRAPIE : La phytothérapie, étymologiquement le traitement par les plantes, est une méthode thérapeutique qui utilise l’action des plantes médicinales. 

PHYTOTHÉRAPIE CLINIQUE INDIVIDUALISÉE (PCI) : Pratique de santé consécutive à une démarche clinique individualisée utilisant des plantes dont les composants sont connus et synergiques pour :
– Maintenir et pérenniser l’état physiologique optimal d’un être vivant unique et indivisible
– Et/ou rétablir l’état de santé altéré par une pathologie fonctionnelle et/ou organique, étudiée dans son origine et dans son potentiel évolutif

PRÉPARATIONS MAGISTRALES : La préparation magistrale se dit des médicaments prescrits à un malade dont la composition est indiquée de façon détaillée par le médecin sur son ordonnance, et dont le pharmacien assure la réalisation


R

RÉVULSIF : Qui provoque le rougissement de la peau ; 


S

STOMACHIQUE : Qui favorise la digestion au niveau de l’estomac ;

SUDORIFIQUE : Qui favorise la transpiration ;

SÉDATIF (= CALMANT) : Qui modère l’action d’un organe ou d’un appareil ; 


T

TONIQUE AMER : Qui stimule la digestion en augmentant les sécrétions de l’estomac ; 

TOTUM : Le totum contient l’ensemble des molécules entrant dans la composition de la plante.

TRACEURS : Constituants chimiquement définis présentant un intérêt pour les contrôles effectués sur le végétal


V

VEINOTONIQUE : Qui favorise la circulation veineuse et augmente l’élasticité des petits vaisseaux ; 

VULNÉRAIRE : Qui lutte contre les coups, ecchymoses et contusions ; 

 

 

A consulter dans la même rubrique :

Mis à jour le 10/07/2015